AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison» [ Aaron ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Swan Neil
Inscrit depuis le : 05/04/2017
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur

«Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison» [ Aaron ]
Lun 10 Avr - 17:58

Les jours se suivaient et se ressemblaient désespérément au sous sol de l'Imperial War Museum. Swan, qui rêvait enfant d'un métier stimulant et original, était réduit depuis plusieurs années à s'occuper de recueillir et de classer des dizaines d'archives dans une vaste pièce sombre et inhospitalière. Cela l'ennuyait au plus haut point mais dans son état actuel, il ne pouvait se permettre de changer d'activité professionnelle.

Lorsque l'heure du déjeuner était arrivée, il était sorti acheter un repas frugal au supermarché du coin et il avait immédiatement regagné son repaire pour se sustenter au calme. Ses collègues ne l'invitaient jamais à se joindre à eux. La plupart le trouvaient bien trop étrange.
Une fois que son sandwich tristement quelconque avait été avalé, il avait mis un peu de musique sur son téléphone pour patienter jusqu'à l'heure de la reprise.

Un coup de téléphone reçu la veille l'avait informé qu'un généreux donateur allait passer pour lui déposer des documents en début d'après-midi. Tout ce qu'il espérait, c'est qu'il ne lui tiendrait pas la grappe trop longtemps. Rester enfermé dans son bureau en compagnie d'inconnus avait tendance à le rendre nerveux.

Entre deux chansons, il avait pris ses médicaments, deux petits cachets qui l'aideraient à se maintenir à flot jusqu'à ce qu'il puisse rentrer chez lui. Cela faisait trois nuits qu'il ne parvenait à dormir que quelques heures mais malgré cela, les anxiolytiques ne le faisaient plus somnoler comme c'était le cas lorsqu'ils lui avaient été prescrits pour la première fois, à son grand regret.

Habituellement, ils avaient au moins le mérite de l'empêcher de trop cogiter mais cela n'avait pas été le cas cette fois-ci. Pire encore : une quinzaine de minutes avant l'heure de son rendez-vous, il avait commencé à avoir des acouphènes, ce qui était le signe annonciateur d'une crise...

Le paysage ondulait légèrement autour de lui lorsqu'il s'était assis à même le sol contre son bureau pour éviter de tomber de sa chaise. Il avait pris un troisième cachet en urgence mais il savait qu'il n'agirait pas à temps. Bientôt, son corps avait été envahi par une sensation de fourmillement de plus en plus intense qui l'avait poussé à relever sa manche gauche et, à l'aide de ses ongles, à rouvrir une entaille qu'il avait tracé dans sa peau une semaine plus tôt.

Malheureusement, la douleur n'était pas suffisante. Haletant, il se sentait à nouveau sur le point d'être ballotté sur la ligne du temps...



[ Pour ce qui est du «  visuel » des crises, du moins, quand Swan est sur le point de voyager, j'imaginais ça un peu comme dans le film «  Jumper » quand ils sont empêchés de se téléporter par l’électricité, vu qu'il résiste et que ça lui demande un énorme effort ]
avatar

Aaron M. Harper
Inscrit depuis le : 02/04/2017
Messages : 118
Voir le profil de l'utilisateur

Re: «Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison» [ Aaron ]
Dim 16 Avr - 21:42

«Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison»
Swan Neil & Aaron M. Harper
L’ignorance des gens est parfois incroyable, surtout à une époque où internet permet de compenser une culture générale défaillante. Vous ne savez pas qui est l’auteur dont on vous parle ? Hop on tape son nom dans google. Vous l’avez mal écrit ? Mais ce n’est pas grave, votre bon vieil ami Google vous corrige ça instinctivement et vous redirige vers Wikipédia, qui vous répond de manière détaillée. Et si vous trouver que Wiki ne vous en dit pas assez, rien ne vous empêche d’aller voir les autres sites proposés par Google. Et s’il y a quelques années il aurait fallu attendre de rentrer chez soi pour faire ces recherches, aujourd’hui les smartphones et la 4G vous permettent de faire ça dans la minute. Alors comment les gens peuvent se montrer aussi peu renseignés sur ce qu’ils vendent ?

Enfin mon incompréhension à ce sujet n’a pas surpassé ma satisfaction quand je suis arrivé à négocier des documents d’une grande valeur à un prix ridicule dans un vide-grenier. Dois-je encore insister sur le fait que c’est stupide de vendre des objets s’en s’être un minimum renseigné sur leurs valeurs ? Bref une fois de retour dans ma boutique avec tous ces papiers, des recherches plus approfondis m’ont permis de confirmer ce que j’avais déjà trouvé sur internet juste avant de les acheter : ces documents datant de la seconde guerre mondiale étaient très rares, et des collectionneurs étaient capables de les payer très chers. Toutefois pour les vendre au maximum, il a fallu qu’un expert les authentifient. J’avais donc contacté l’Imperial War Museum, et discuté avec l’un professeur d’Histoire qui est rattaché au musée. En paiement du service, j’ai consenti à donner certains de ces documents – qui parait-il étaient une source d’information qui leur manquait – au musée.

Les archives du musée est donc ma destination quand je verrouille ma boutique derrière moi, les documents bien à l’abri dans un porte document. Il me faut un moment pour y arriver, même si ce n’est pas encore l’heure de pointe. On me redirige ensuite vers le sous-sol où se trouve les archives – nouveau foyer des bouts de papiers que je trimballe. Alors que je descends les dernières marches, je sens une légère vague de pouvoir. Aussitôt en alerte, je dépose le porte document dans un coin, et j’avance à pas de loup vers la source du pouvoir. J’ai beau être quelqu’un de sociable et détendu en temps normal, je sais aussi réagir rapidement face à un potentiel danger – mes bêtises d’adolescent, à défaut d’être une fierté, ont au moins eu le mérite de me préparer à la dangerosité du monde. Finalement un jeune homme apparait dans mon champ de vision, son image tremblotante – à mes yeux on aurait un peu dit une illusion très mal ficelée qui laissait entre apercevoir la réalité à travers. Sauf que vu les vagues d’énergies qui se dégageait du type, ça ne devait pas être une illusion.

Je réalise alors qu’il est en train de se griffait le bras, se faisant volontairement saigner. Il me faut que quelques secondes pour réaliser qu’il ne génère pas ce phénomène de son plein gré et qu’au contraire il essaye d’y résister. J’ignore ce qu’il lui arrive exactement, mais j’ai dans l’idée que si se mutile, c’est que la douleur l’aide à gérer le problème. Et si la douleur l’aide, alors la meilleure façon de lui filer un coup de main, c’est de l’ancrer dans le présent. L’air insouciant, comme si tout était normal, je m’avance, attirant son attention : « Hey salut ! C’est vous que je dois voir pour déposer des documents c’est ça ? Je m’appelle Aaron. Je peux vous filer un coup de main. ». Ce disant, je puise dans ma magie, m’enveloppant d’une aura plus puissante que d’habitude, allant à la rencontre de l’aura de mon interlocuteur, essayant de lui donner une illusion de pesanteur, comme une ancre qui le clouerait au sol.
©junne.
 
«Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison» [ Aaron ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles Recrues Saison 2510
» Patricien Ikiryo : pourquoi nous n'avions plus de nouvelles
» Comment crée une nouvelle ligne de bus ?! (Désolé pour si y avais deja cette article)
» Actu du jeu
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Olympia :: Londres :: Hampstead :: les musées-
Sauter vers: